Sophie Picron

Sophie Picron

Quoi de plus singulier que l’adolescence ; ce passage vers la responsabilisation avec ses questionnements, ses remises en questions, cette volonté de s’affirmer comme individu à part entière tout en voulant appartenir au groupe.

Je pars de l’idée qu’avec les jeunes nous participons à la co-construction du savoir c’est-à-dire que je pars de ce qu’ils savent, ce qu’ils vivent et ressentent pour ensuite y apporter de la nuance, des informations supplémentaires, une ouverture et une réflexion. Mon objectif est qu’ils sachent mieux mobiliser leurs ressources afin de les aider à trouver du sens à leurs actions en matière de relation, de sexualité, vis-à-vis des médias,…

Le public jeune est, pour moi, souvent surprenant dans sa façon de voir le monde qui l’entoure et la façon dont les jeunes se questionnent sur leur«s» identité«s» (culturelle, religieuse, identité sexuelle, genre, orientation sexuelle,  style vestimentaire, … ). Mon travail d’animatrice est donc d’une grande richesse personnelle car il me pousse à constamment me remettre en question, apprendre, à rester curieuse et attentive à « la culture jeune », aux thématiques qui les touchent et à l’actualité.